Artlab
enregistrement

Artlab > présentation > enregistrement


Réaliser un enregistrement de qualité, à l’aide des plus récentes technologies digitales est, aujourd’hui, financièrement accessible à tous.         

L’intérêt des musiciens et des sociétés pour un enregistrement, qu’il soit réalisé en concert ou en séances, est bien réel, pour autant que les quantités imposées dans les forfaits soient raisonnables. Le forfait présente de nombreux avantages  pour vous, que ce soit lors de concerts ou lors de séances, il n’y aura pas de mauvaise surprise, les prix affichés sont clairs .  

De plus en plus de musiciens ont compris qu’enregistrer un CD entretient la motivation et favorise incontestablement la progression musicale.          

Comme le concert est l’aboutissement d’un long travail, certaines sociétés prennent l’excellente initiative  de programmer des séances d’enregistrement proches de celui-ci ; les oeuvres choisies sont ainsi mises en boîte pour le futur CD.        

Avec le studio d’enregistrement  mobile (les appareils sont installés dans un bus) la prise de son se fait dans la salle de votre choix (elle doit avoir une bonne acoustique) vous évitant ainsi, déplacements et  pertes de temps.      Les deux façons de réaliser un enregistrement :

EN CONCERT

Pour beaucoup de musiciens, le concert est l’aboutissement d’un travail considérable ; l’enregistrer, permet de revivre les moments intenses du direct qu’aucun enregistrement en studio ne peut simuler ; les quelques imperfections musicales sont minimisées par l’atmosphère du concert.         

En cas d’engagement de solistes ou de musiciens extérieurs à l’ensemble, il est indispensable d’obtenir leur accord pour que l’enregistrement puisse s’effectuer (pensez-y lors de l’établissement du contrat).

Le pressage effectué est en principe destiné à l’usage privé.

Pour la balance sonore et le réglage technique, un raccord ou une répétition est nécessaire.

Les supports sonores utilisés sont des CD ou des CD-R.

Quantité minimum : 70 CD.


EN SEANCES

La réalisation d’une bande MASTER destinée à la fabrication d’un CD nécessite un travail en séances. Si elles font partie de la vie d’un musicien professionnel, ces séances d’enregistrement sont astreignantes pour les amateurs qui découvrent que ce mode de travail nécessite une dépense d’énergie, une force de concentration qu’ils n’imaginaient pas. Sans oublier que, si la présence d’un auditoire est une source de motivation, celle des micros est plutôt source de crispation et le preneur de son se doit de créer une bonne ambiance. L’enregistrement devient beaucoup plus agréable si le technicien et les musiciens travaillent avec un bon esprit d’équipe (imaginez des musiciens tendus, un preneur de son de mauvaise humeur…) Il est indispensable de bien soigner votre préparation, ce qui évitera la répétition des prises d’un passage délicat de la partition, néfaste pour les nerfs et l’ambiance. Très souvent ce sont les premières prises qui sont les meilleures.       

Il faut aussi savoir s’arrêter lorsque le potentiel d’énergie est épuisé et que la fatigue se fait sentir.          

Pour la régie musicale, il m’est indispensable de disposer des partitions de direction pour les séances.    

Si plus de 5 séances étaient nécessaires, les séances supplémentaires seraient facturées séparément (500.-fr la séance, plus les frais de déplacement). 

Il est conseillé d’espacer les séances (15 jours ou plus ; ex : travailler quelques pièces, les enregistrer ; travailler les suivantes etc.).     

Quantité minimum : 500 CD 


CHOIX DU LOCAL D'ENREGISTREMENT

Le local d’enregistrement joue un rôle extrêmement important par sa couleur sonore, sa réverbération, son isolement du  bruit extérieur. Les meilleurs micros ne peuvent changer les mauvaises caractéristiques d’un local. Le résultat final en dépendra énormément.

Il est également indispensable de consacrer suffisamment de temps au réglage technique (choix - nombre et emplacements des micros) et de faire preuve de patience. La « balance » sonore proposée devra recevoir l’approbation du chef ou du responsable pour que l’enregistrement puisse débuter.